Your browser is not Javascript enable or you have turn it off. We recommend you to activate for better security reasonLes devoirs d’élèves de la Congrégation à l’Exposition universelle de Paris – 1900

Accueil > Nouvelles

Les devoirs d’élèves de la Congrégation à l’Exposition universelle de Paris – 1900

Stéphanie Manseau

Photos : Marie-Claire Dugas

Lundi le 13 juin dernier madame Marilyn Deshaies, qui complétait un stage de cinq semaines au Service des archives de la Congrégation de Notre-Dame, donnait aux sœurs et aux employés laïques de la Maison mère un compte rendu de son expérience en présentant les documents sur lesquels elle avait travaillé. Durant son séjour au Service des archives, Marilyn avait la responsabilité de reproduire numériquement les livres regroupant les devoirs des élèves de la Congrégation qui ont été envoyés à l’Exposition universelle de Paris en 1900. La Congrégation de Notre-Dame avait été invitée à participer au volet « éducation » présenté par le Canada lors de cette exposition. Plutôt que de proposer des devoirs modèles préparés par les enseignantes pour les étudiants, les sœurs avaient alors choisi de montrer des devoirs avec les corrections qu’elles y avaient apportées, illustrant ainsi leurs méthodes pédagogiques.

Le « contenant »

Cinq semaines laissaient peu de temps à Marilyn pour compléter le traitement des livres ; elle a pu néanmoins photographier les images du livre regroupant les travaux des élèves de la 7e classe. Marilyn a démontré en quoi ce travail de reproduction numérique s’avère essentiel puisqu’au fil des ans, les documents papier présentent différents défis de conservation : reliures fragilisées, encres qui s’effacent ou changent de couleur, etc. La manipulation des documents les rend plus vulnérables encore : c’est pourquoi il importe d’offrir d’autres moyens de les consulter. Pour rendre la qualité de l’original, les images numériques doivent souvent être retravaillées.

Le « contenu »

Les devoirs présentés par les Sœurs de la Congrégation de Notre-Dame provenaient de différentes écoles, francophones et anglophones, fréquentées par des filles et des garçons ; ils portaient sur des sujets divers : mathématiques, dessin, leçon de choses… Les enfants de la 7e classe étaient les petits, âgées de 7 ou 8 ans. La première surprise de Marilyn en feuilletant leurs devoirs a été de constater le talent de ces enfants : qualité de la calligraphie ou des dessins, niveau de difficulté des additions, etc. Autre découverte, le souci qu’avaient les enseignantes CND de donner un ton positif à leurs corrections qui témoignent de beaucoup d’encouragement et d’une évaluation personnalisée tenant compte des aptitudes de chacun. Un troisième trait particulier relevé par Marilyn était l’humour – présent chez les élèves, comme cette petite fille qui entend bien s’inspirer du Seigneur qui se reposa le 7e jour pour ne pas faire de devoirs le dimanche, et tout aussi présent dans le commentaire de son professeur qui lui répond que l’exemple vient de haut ! Enfin, Marilyn a aussi rencontré des noms familiers parmi les signatures des élèves : une cousine de son grand-père et une toute jeune Marie Gérin-Lajoie !

Nous remercions Marilyn Deshaies d’avoir partagé avec nous ses trouvailles et nous lui souhaitons beaucoup de succès pour l’avenir !

 

Retour à l'index précédent Toutes les nouvelles
© Tous droits réservés Congrégation de Notre-Dame, Montréal, Québec, Canada