Your browser is not Javascript enable or you have turn it off. We recommend you to activate for better security reasonCélébration et plaque commémorative en mémoire de sœur Sainte-Anne-Marie

Accueil > Nouvelles

Célébration et plaque commémorative en mémoire de sœur Sainte-Anne-Marie

Stéphanie Manseau

Marie-Aveline Bengle, devenue sœur Sainte-Anne-Marie à la Congrégation de Notre-Dame, est née, a grandi et fait ses débuts dans l’enseignement à Saint-Paul-d’Abbotsford en Montérégie. Après son décès survenu en 1937, les anciennes élèves du collège Marguerite-Bourgeoys ont voulu lui rendre hommage en faisant installer une plaque commémorative dans l’église du village, le 18 octobre 1958. Cette plaque dut cependant être retirée le 27 janvier 1959. Elle fut alors entreposée aux archives de la Congrégation de Notre-Dame.

Le 30 octobre dernier, la plaque commémorative revenait à l’église de Saint-Paul et c’est avec émotion que les paroissiens ont rendu hommage à l’une des leurs, sœur Sainte-Anne-Marie.

Monsieur Denys Chouinard

Description : Macintosh HD:Users:smanseau:Desktop:Saint-Paul d'Abbotsford:IMG_4712.jpgAprès la messe présidée par Mgr François Lapierre, évêque du diocèse de Saint-Hyacinthe, et le chanoine Réjean Racine, curé de la paroisse, madame Manon Gosselin, présidente de la Fabrique de Saint-Paul, a raconté les démarches menant au retour de la plaque dans cette église. Monsieur Denys Chouinard, archiviste retraité de la Congrégation de Notre-Dame, a ensuite pris la parole pour présenter sœur Sainte-Anne-Marie et donner un bref aperçu de son parcours. Enfin, sœur Yvonne Bergeron, CND, et sœur Denise Morin, CND, ont été invitées à dévoiler la plaque commémorative en compagnie de Mgr Lapierre et du chanoine Racine.

Dans son homélie, Mgr Lapierre a d’abord parlé de l’attachement de sœur Sainte-Anne-Marie à sa famille et à sa paroisse, ainsi qu’elle en témoignait elle-même dans une lettre citée par son biographe, monsieur Claude Gravel, dans le livre La féministe en robe noire. Commentant l’évangile du jour, Mgr Lapierre a rappelé que Dieu veut que nous vivions pleinement. Sœur Sainte-Anne-Marie, a-t-il souligné, a constamment œuvré pour que chacune et chacun puisse se réaliser pleinement. L’évêque a aussi appelé l’assemblée à suivre sœur Sainte-Anne-Marie dans son amour de la jeunesse, ces jeunes qui aujourd’hui sont souvent absents de nos églises – peut-être parce qu’ils n’y trouvent pas les réponses qu’ils cherchent ? Vraiment, Mgr Lapierre a su actualiser pour toutes les personnes présentes l’héritage de sœur Sainte-Anne-Marie et, à travers elle, l’importance de la mission d’éducation de la Congrégation de Notre-Dame.

Soeur Yvonne Bergeron (à gauche) et soeur Denise Morin (à droite)

Après l’envoi, nombreux furent les paroissiennes et les paroissiens qui ont tenu à saluer sœur Yvonne et sœur Denise, à voir la plaque commémorative d’un peu plus près, à réclamer le texte de l’allocution de M. Chouinard (qui sera remis).

La plaque sera fixée à l’entrée de l’église là où un espace « archives » a déjà été aménagé, qui retrace l’histoire de la paroisse. Bienvenue chez vous, sœur Sainte-Anne-Marie!

 

 

 

Retour à l'index précédent Toutes les nouvelles
© Tous droits réservés Congrégation de Notre-Dame, Montréal, Québec, Canada