Your browser is not Javascript enable or you have turn it off. We recommend you to activate for better security reasonFête de sainte Anne, patronne de la province de Québec : 26 juillet

Accueil > Nouvelles

Fête de sainte Anne, patronne de la province de Québec : 26 juillet

Michelle Renaud

La célébration de la fête de sainte Anne le 26 juillet est un moment propice pour nous rappeler qui elle est. Comme les Évangiles ne la mentionnent pas, ce que nous savons d’elle nous vient du Protévangile de Jacques datant de la seconde moitié du IIe siècle. Grâce à cette tradition, la dévotion à sainte Anne se répand en Orient dès le Ve siècle comme en témoignent plusieurs églises qui lui sont dédiées à Jérusalem et à Constantinople. Dans la foulée des Croisades, le culte de sainte Anne pénètre en Europe tout au long du Moyen-âge. Célébrée en divers lieux aux XIIe et XIIIe siècles, la fête de sainte Anne atteint son apogée aux XIVe et XVe siècles. Toutefois, elle n’est introduite définitivement dans le Missel romain qu’en 1584 par le pape Grégoire XIII1.

En franchissant l’océan pour s’établir en Nouvelle-France, les immigrants français apportent avec eux une ardente dévotion à l’aïeule de Jésus. Mgr François de Laval, premier évêque de la colonie, souligne que «rien ne l’a autant aidé à soutenir le poids de la charge pastorale dans cette Église naissante que la dévotion spéciale que portent à sainte Anne tous les habitants de ce pays2.» Cet attachement profond sera reconnu par le pape Pie IX qui, en 1876, proclame sainte Anne patronne de la province civile et ecclésiastique de Québec3.

Notons qu’avec la cathédrale Sainte-Anne d’Apt en France et la basilique Sainte-Anne d’Auray en Bretagne, la basilique Sainte-Anne-de Beaupré dans la province de Québec est l’un des hauts lieux du culte de sainte Anne. Selon la tradition, des marins bretons sauvés du naufrage par la sainte auraient édifié sur la côte de Beaupré le premier sanctuaire en son honneur en 1658. L’actuelle basilique, inaugurée en 1926, accueille chaque année des centaines de milliers de visiteurs et de pèlerins, principalement à l’occasion de la fête de sainte Anne qui est précédée d’une populaire neuvaine4.

À l’occasion du tricentenaire du sanctuaire de Sainte-Anne-de-Beaupré, le cardinal Maurice Roy, archevêque de Québec, a souligné la richesse spirituelle de la vénération envers sainte Anne : «Dans ses fondements les plus profonds, c’est un hommage à la famille de Jésus. Sainte Anne occupe cette place d’honneur dans la chaîne des préparations divines du mystère de l’Incarnation […] La dévotion à sainte Anne est un acte fondé sur les plus sérieuses considérations théologiques; la dévotion à sainte Anne est la plénitude de la foi en tout ce que l’Église enseigne sur la famille de Jésus5

 [1] http://www.introibo.fr/spip.php?page=imprimir_articulo&id_article=380 (page consultée le 23 juillet 2014).

2-3 http://www.cnipap.qc.ca/ptepere/sanctuaire/Mot%20de%20L'Eveque/mot%20_evesque.htm (page consultée le 23 juillet 2014)

4 Louis Even, À la gloire de sainte Anne, http://www.michaeljournal.org/VD_mai_2013_34-44.pdf (page consultée le 23 juillet 2014)

5 http://repchret.ca/francais/volume5/v5q117.htm (page consultée le 23 juillet 2014).

 

Retour à l'index précédent Toutes les nouvelles
© Tous droits réservés Congrégation de Notre-Dame, Montréal, Québec, Canada